Les solutions de défiscalisation de l’impôt sur le revenu

La défiscalisation de l’impôt sur le revenu fait appel à la mise en pratique d’une stratégie ayant comme but, pour un contribuable, de payer moins d’impôts. En effet, acquitter peu d’impôt est, depuis quelque temps, devenu un privilège des prestataires soucieux de garder, mais aussi d’améliorer leur pouvoir d’achat.

Pour cela, il existe plusieurs solutions de défiscalisation de l’impôt sur le revenu, mais comment réduire ses impôts grâce à la défiscalisation et le placement financier?

Défiscalisation immobilière

En faisant partie des piliers de la défiscalisation, l’investissement immobilier constitue une grande partie de l’impôt sur le revenu qu’un contribuable doit acquitter. Ainsi, pour défiscaliser l’impôt avec l’investissement immobilier, le règlement fiscal français administre plusieurs dispositifs basant sur le placement immobilier qui visent à réduire l’impôt.

Cependant, Il est important de préciser que ces méthodes de défiscalisation immobilière sont sous certaines conditions et peuvent prouver plus ou moins d’efficacité. Pour entrer en vigueur, ces dispositifs sont classés selon l’emplacement du contribuable.

De ce fait, l’investissement dans l’immobilier neuf en France métropolitaine se voit défiscaliser avec les lois des défiscalisations Bouvard et Pinel et l’investissement dans l’immobilier neuf dans l’outre-mer par les lois Pinel et Girardin. Pour le financement dans l’immobilier ancien faisant l’objet d’une rénovation est défiscalisé suivant les lois Malraux. Dans ses applications, toutes ces méthodes de défiscalisations ouvrent un droit à une diminution d’impôt.

En revanche, les modalités telles que les calculs de l’allègement fiscal obtenu, les conditions d’obtention et les montants diffèrent, d’une manière très visible, d’un dispositif à l’autre. Pour cela, il est primordial de se pencher sur les détails de chaque loi afin d’obtenir le plus de gain fiscal suivant la situation de chaque contribuable.

Par exemple, la défiscalisation Pinel permet de soustraire annuellement les impôts sur une période de 7 ou 12 ans un montant constant pouvant représenter jusqu’à 6 000 euros.

Défiscalisation sur les placements financiers

Quelques placements financiers font également profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu. Ces derniers permettent de défiscaliser, d’une façon directe, l’impôt sur le revenu à partir de l’année de leur souscription et cela dans des échelles plus ou moins conséquentes.

Ces dispositifs fiscaux se voient rassemblés sous l’appellation de « défiscalisation financière ». Ces défiscalisations financières sont, suivant les plus rencontrés, la prise de parts dans des fonds de financement spécialisés dans les PME, les coopérations au sein des SCPI Fiscales et l’acquisition de part de SCI ou de SCN dans les provinces outre-mer.

Ainsi, la singularité des outils de défiscalisation financière se trouve dans le fait qu’ils permettent une diminution d’impôt direct à partir de leur année d’acquisition. Cependant quelques-unes de ces mécanismes de défiscalisation montrent un danger non négligeable. Afin d’échapper, il est nécessaire de bien étudier cela au moment du choix du financement.

La loi de défiscalisation Girardin, concernant l’industrie, permet, par exemple, d’enlever la valeur investie de ses impôts jusqu’à 115%. Mais cela est accompagné par un grand risque de ne pas toucher sa mise au bout de l’opération. Le financement en parts de FIP et FCPI quant à lui promet une baisse d’impôts jusqu’à 18% à 38%.